Skip to main content

Parc des Chutes Coulonge

Version imprimableVersion imprimable
Auteur: 
Matthew Farfan

larger_IMG_7099.JPGSans aucun doute, l’un de premiers lieux patrimoniaux du Pontiac reste le Parc des Chutes Coulonge. Situé à quelques kilomètres au nord de Fort-Coulonge, le parc est important non seulement en raison des splendeurs naturelles de la rivière Coulonge, avec ses chutes spectaculaires et son canyon, mais tout autant en raison de sa valeur historique.

BOIS ÉQUARRI ET DRAVE
L’histoire des chutes de Coulonge est étroitement liée à celle de l’équarrissement du bois et de la drave.

larger_IMG_7101.JPGDans les années 1840, le magnat du commerce du bois George Bryson avait acquis la majeure partie des droits d’exploitation forestiers le long de berges de la rivière Coulonge, y compris dans le voisinage immédiat des chutes. Alors déjà, la région était riche en pin. Les massifs troncs, coupés sur place en billes de 60 pieds (18 mètres) descendaient la rivière des Outaouais jusqu’au point de vente.

GLISSADE DE BOIS

Les Chutes Coulonge – en fait une série de trois chutes tombant de 157 pieds (48 mètres) débouchent sur le canyon d’de 3 000 pieds (914 mètres). Elles formaient un obstacle majeur pour Bryson. Les billots envoyés directement dans les chutes pouvaient s’endommager et se casser durant le parcours – un trop gros risque pour des marchandises d’une telle valeur. La solution trouvée par Bryson consistera à contourner les chutes et le canyon grâce à une glissade, construite entièrement en bois, qui s’étirait sur toute la longueur de la rivière, depuis la première chute jusqu’au fond du canyon

larger_IMG_7109.JPGSur la berge opposée de la rivière, près du sommet de la première chute, Bryson fit construite une maison pour le maître de la glissade. Celui-ci surveillait la descente des billots. À la longue, les chutes devinrent un centre d’exploitation forestier avec des scieries et de nombreux hommes, abattant les arbres, coupant, transformant et dravant les billes en aval.

SENTIERS
De nos jours, l’accès au Parc des Chutes Coulonge se fait par une route tortueuse qui émerge près des rives de la rivière Coulonge, à proximité des chutes. Au chalet d’accueil, les visiteurs paient un modeste prix d’entrée (5$ pour les adultes, gratuit pour les enfants de moins de 12 ans). Un dépliant bilingue est à disposition. À l’intérieur de ce guide on retrouve une carte du parc avec les sentiers et lieux à découvrir durant le parcours ainsi que de nombreuses informations à propos de George Bryson, de l’industrie forestière et des méthodes employées par les draveurs.

larger_IMG_7113.JPGPLAQUES
Il faut compter environ une heure et demie pour la visite, mais de nombreux visiteurs restent plus longtemps, admirant les points de vue, prenant des photographies. On dispose d’aires de pique-niques et de plusieurs aires de repos. À noter, les panneaux d’interprétation bilingues, disposés stratégiquement tout au long du parcours. Ils fournissent des informations fascinantes sur des sujets comme la maison du maître de la glissade, les camps de bûcherons, la drave, la forêt de pins, la géologie et plus encore.

Les visiteurs trouveront le parc à la fois fascinant et d’une beauté à couper le souffle. De la zone d’accueil, un sentier mène en bas de la rivière qu’un pont enjambe. Ici, on a droit à une vue détaillée de la première chute et du barrage. Traversant le pont, on rejoint une île sur laquelle Bryson construira la scierie. Des vestiges de la machinerie d’époque demeurent visibles près du sentier. Depuis un belvédère, on peut encore apercevoir la maison du maître de la glissade, sur la berge opposée.

larger_IMG_7121.JPGUn deuxième pont mène à une île plus petite, littéralement un affleurement rocheux du sommet duquel on voit une glissade moderne de 300 pieds (91 mètres). La glissade en bois de Bryson partait de là et se rendait jusqu’au fond du canyon, 3 000 pieds (914 mètres) plus bas.

LA GRANDE CHUTE
Revenant sur leurs pas, les visiteurs traversent les deux ponts et continuent à descendre le long de la rivière, jusqu’à un autre belvédère. D’ici on voit la chute principale, la Grande Chute. La vue est spectaculaire. Sur la droite se trouve le pied de la glissade moderne.

En aval, un autre belvédère permet de découvrir le canyon de la rivière Coulonge. Un peu plus bas, le sentier débouche sur un point de vue sur la troisième et dernière chute. Le chemin vous ramène ensuite à l’aire d’accueil.

À l’intérieur du chalet d’accueil on découvre divers objets reliés à la drave, on peut voir une vidéo de la dernière drave sur la rivière Coulonge; une boutique de souvenir, un casse-croûte et des toilettes sont disponibles.

larger_IMG_7126.JPGLe Parc des Chutes Coulonge est ouvert de mai à octobre.

Pour plus d’informations sur le Parc des Chutes Coulonge :
Chutes Coulonge, 100, Promenade du Parc-des-Chutes, Mansfield, Qc J0X 1V0.
Tél. : (819) 683-2770, ou sans frais 1 (888) 683-2770.
Téléc. : (819) 683-2770.
Courriel: info@chutescoulonge.qc.ca
Site Web du Parc : www.chutescoulonge.qc.ca.