Skip to main content

Du mythe à l’histoire moderne : le Musée canadien de l’histoire explore les ruées vers l’or en Colombie-Britannique et ailleurs

Version imprimableVersion imprimable

--le 8 avril 2016.

Le Musée canadien de l’histoire s’intéresse à la fièvre de l’or qui a gagné la côte ouest du Canada dans une nouvelle exposition. Ruée vers l’or! – Eldorado en Colombie-Britannique creuse la veine historique d’événements mythiques, les ruées vers l’or qui ont touché la Californie, l’Australie et le Canada, au xixe siècle.

Organisée par le Royal BC Museum, en collaboration avec le Musée canadien de l’histoire, l’exposition montre les répercussions de la légende de l’Eldorado – cette contrée cachée dans le Nouveau-Monde où l’or aurait coulé à flots – qui a servi de moteur à l’exploration minière, à la conquête de territoires et à la colonisation pendant 500 ans. La ruée vers l’or en Colombie-Britannique, commencée en 1858, est toutefois unique, car les Premières Nations et les immigrants de la Chine et d’autres pays y ont joué des rôles essentiels et ont changé le cours de l’histoire. Des milliers de personnes de diverses origines sociales et culturelles, en quête d’une fortune et d’une vie meilleure, sont venues au pays et ont aidé à façonner le Canada tel que nous le connaissons maintenant.

« Le Musée canadien de l’histoire est heureux de présenter, en collaboration avec le Royal British Columbia Museum, cette éblouissante exposition à la fois universelle et typiquement canadienne, a déclaré Jean-Marc Blais, directeur général du Musée canadien de l’histoire. L’histoire de la ruée vers l’or en Colombie-Britannique est réellement passionnante et nous sommes fiers d’avoir l’occasion de la partager avec nos visiteurs. »

Le fait que cette ruée vers l’or, davantage que les chemins de fer, ait relié la côte Ouest canadienne au reste du monde est l’un des thèmes captivants explorés dans l’exposition. Mentionnons aussi la promesse de richesse, à laquelle l’Ouest doit ses premiers Afros-Américains de la Californie et immigrants de Chine, aux côtés d’autres colons venus de l’Australie, de l’Europe, de l’Asie, de l’Amérique du Sud et d’ailleurs en Amérique du Nord.

Ruée vers l’or! – Eldorado en Colombie-Britannique présente 280 artefacts, y compris la spectaculaire pépite Turnagain de 1 642 grammes, la plus volumineuse ayant été trouvée en Colombie-Britannique. Une magnifique boîte en or de l’artiste haïda Bill Reid témoigne de la place qu’a occupée l’or dans la culture à travers les époques. Une authentique diligence restaurée par le Historic O’Keefe Ranch à Vernon, en Colombie-Britannique, évoque une ère d’aventure et d’exploration.

Sont aussi présentés des effets personnels et outils authentiques de mineurs ayant pris part à la ruée vers l’or, de même qu’une pièce Feuille d’érable en or pur, d’une valeur de 1 million de dollars, de la Monnaie royale canadienne, ainsi qu’une série de médailles des Jeux olympiques et paralympiques d’hiver de 2010, à Vancouver. Ces objets font foi de l’éclat intemporel de ce métal brillant.

Les objets et les textes composant l’exposition Ruée vers l’or! mettent en relief la grande valeur symbolique et monétaire du précieux métal malléable, ainsi que ses applications dans les domaines de la science, de la technologie et de la médecine. Ils soulignent aussi le rôle catalyseur de l’or dans les conflits personnels et politiques, et l’influence qu’il a exercée à la fois sur l’immigration et sur la pollution environnementale. Enfin, les visiteurs comprendront que l’or a compté parmi les ferments du racisme, de la violence et de la maladie, et qu’il a poussé autant à la traîtrise qu’à la promotion de la paix.

L’exposition Ruée vers l’or! – Eldorado en Colombie-Britannique est présentée au Musée canadien de l’histoire du 8 avril 2016 au 15 janvier 2017. L’exposition est organisée par le Royal BC Museum, en collaboration avec le Musée canadien de l’histoire.

Au sujet du Musée canadien de l’histoire

Situé sur les rives de la rivière des Outaouais à Gatineau, au Québec, le Musée canadien de l’histoire attire plus de 1,2 million de visiteurs chaque année. Le rôle principal du Musée est d’accroître la connaissance, la compréhension et le degré d’appréciation des Canadiens à l’égard d’événements, d’expériences, de personnes et d’objets qui incarnent l’histoire et l’identité canadiennes, ainsi que de les sensibiliser à l’histoire du monde et aux autres cultures. Le travail du Musée canadien de l’histoire est rendu possible en partie grâce au soutien financier du gouvernement du Canada.